L'informatique en nuages connaît des ratés chez Amazon

L'informatique en nuages connaît des ratés chez Amazon : le New York Times et Foursquare sont affectés

Le service d’hébergement en nuages Amazon EC2 a connu des ratés durant une grande partie de la journée d’hier, jeudi le 21 avril, affectant des milliers de sites Internet durant toute la journée. Vers minuit, hier soir, de nombreux sites affectés par la panne n'étaient toujours pas revenus en ligne. Parmi les sites affectés, mentionnons celui du New York Times, dont seulement la section dédiée aux projets spéciaux était en panne, de même que le site de socialisation basé sur la géolocalisation Foursquare et le site de questions/réponses Quora.

 

Le produit affecté, Amazon EC2, fait partie de la famille de services d’hébergement Amazon Web Services. Très populaire auprès des entreprises en démarrage, le service à l’avantage d’avoir une structure de coûts permettant à chacun des clients d’être facturée en fonction de leur utilisation des serveurs virtuels d'Amazon.


Également, le service permet une flexibilité accrue, qui permet aux sites en croissance d’absorber une augmentation drastique de trafic sans être affectée. Dans cet article, j'évoquais d'ailleurs le cas de Fred Pellerin, dont le site, hébergé par Amazon, avait pu résister sans problème au flot anormalement élevé de visiteurs généré par le passage de l'artiste à l’émission Tout le monde en parle.


Malgré ses avantages indéniables, l’informatique en nuages n’est pas à l’abri des tempêtes, puisque ce sont des serveurs bien réels qui supportent ces services. Un problème survenu dans un centre de données de l’état de Virginie du Nord, l’un des cinq établissement semblables appartenant à Amazon, serait à l’origine de la défaillance.


Malgré la gravité de la panne, tous les clients d’Amazon EC2 n’étaient pas furieux. Ainsi, le site Quora affichait avec philosophie sur sa page d’accueil : « Nous pointerions du doigt [Amazon], mais nous ne serions pas rendus là où nous sommes aujourd’hui sans EC2. »

Lire l'article original

source : JULIEN BRAULT . les affaires.com . 21-04-2011 (modifié le 22-04-2011 à 10:39)